Wax On! #1 au Bar de la Marine

Wax On! #1 au Bar de la Marine

Wax On! #1 au Bar de la Marine

Les 13 et 14 Juin derniers, Kélé s’est installé le temps d’un week-end au Bar de la Marine, dans le quartier de Bacalan à Bordeaux. Après plusieurs mois de gestation, c’était donc pour Kélé le premier évènement bordelais et nous l’avons organisé autour de la thématique des tissus Wax africains.

« Wax On! » ? Interprétez le comme vous voulez ! Pour nous, c’était une sorte d’injonction à porter du wax, à se parer de wax, un appel à se colorer de motifs africains !

Wax On! #1 - Flyer
Wax On #1 - Jardin Bar de la Marine 2

 

Certains diront que le wax, ce n’est pas africain, ou que c’est réduire la créativité africaine contemporaine à quelque chose d’un peu stéréotypé… Nous sommes d’accord ! Mais pas complètement non plus !

Effectivement, l’origine du wax ne se trouve pas en Afrique, mais serait plutôt à situer du côté de l’Indonésie, et plus particulièrement des techniques de fabrication à la cire des batiks de l’île de Java. La technique a été importée sur le continent africain par les colons anglais et hollandais. Pourtant, aujourd’hui, et même si les tissus ne sont souvent pas fabriqués directement sur le continent, le wax, ses couleurs, ses motifs, sont pour nous un des symboles de l’Afrique. A la fois pour leur utilisation par les Africains dans la vie de tous les jours, mais aussi (et c’est ce qui nous intéresse surtout chez Kélé) pour leur utilisation actuelle sous forme contemporaine, sur des objets inhabituels, mélangés à des modèles plus universels, et par des créateurs de tous horizons.

Le pagne wax, ce n’est donc pas uniquement le boubou. Et quand bien même nous resterions sur cet exemple, en quoi le boubou africain serait-il un élément trop traditionnel du continent, voire anti-contemporain ? Qui a vécu un tant soit peu en Afrique sait que les boubous se modernisent, que les formes évoluent, qu’il y a des effets de mode, que certaines coupes ou certains motifs sont has-been…etc.

Wax On #1 - Tissus Wax
Wax On #1 - Casquettes Babatunde
 

Pour revenir à notre évènement, ce qui nous intéressait avant tout avec le wax, c’était de montrer qu’il pouvait se marier avec des produits inattendus : un parapluie ou un noeud-papillon chez Babatunde, des bijoux de toute beauté chez Toubab Paris…etc.

Autour de cette boutique de produits contemporains, Wax On! #1, c’était aussi une soirée de printemps dans le jardin du Bar de la Marine, avec le maffé de Marie la cuisinière (son tout premier !) et l’ambiance musicale assurée aux platines par Adrien, aka S-Tone, de l’association L’Orangeade. Vinyles only, on reste dans le wax !

wax on !
wax on !

 

La musique vous a surprise ? Vous avez peut-être eu l’impression que ce n’était pas très africain ? Et pourtant, on peut vous assurer que tous les artistes diffusés étaient exclusivement africains ou d’origines africaines.

Enfin le Dimanche, c’est Cheikh Tijaan Sow qui nous a fait le plaisir de venir conter l’Afrique à sa façon. Si vous n’avez pas pu venir, et si vous ne connaissez pas ce personnage de la communauté africaine bordelaise, suivez l’actualité d’Afro Guinguette, ou d’Afrocubano Projeto, deux groupes locaux dont Cheikh assure le micro !

 

L’objectif de Kélé, c’est de vous surprendre sur l’Afrique, et de vous faire découvrir des facettes du continent que vous ne connaissez pas encore, à travers des produits, à travers des sons, à travers des ingrédients, à travers des artistes et des personnalités. Alors, si quelque-chose vous a intrigué, c’est qu’on aura réussi notre objectif !

Merci à Béatrice et au Bar de la Marine de nous avoir permis d’organiser ce premier évènement Kélé, merci à L’Orangeade et à Cheikh Tijaan Sow pour leurs prestations, et merci aussi à Knas, qui nous a fait le plaisir de passer et grâce à qui nous avons ces quelques jolis clichés de l’évènement.

Rendez-vous au prochain évènement Kélé ! Avec ou sans Wax !