Le Kélé nouveau est là !

Le Kélé nouveau est là !

Le Kélé nouveau est là !

C’est la saison du Kélé nouveau. L’accompagnement dont nous avons bénéficié depuis quelques mois par l’incubateur Résonances Nord-Sud porte ses fruits, Kélé change de format ! Nous vous expliquons comment et pourquoi.

petitpays3

6 premiers mois en forme de test
Kélé a été lancé il y a tout juste 1 an, en Juin 2014, avec l’organisation d’un premier évènement : « Wax On! », au Bar de la Marine. Entre ce premier essai et Janvier 2016, Kélé a balayé plusieurs formats d’intervention à Bordeaux, avec 2 évènements en point d’orgue : une soirée à l’Iboat, pour le génial concert électro-mandingue des Midnight Ravers, et la venue à Bordeaux en Janvier, pour la 1ère Semaine des Afriques, de l’inspirant Boubacar Doumbia, designer textile et entrepreneur social Malien, porteur du projet Atelier Ndomo.

Ces premiers mois ont servi de galop d’essai. Et ces 2 derniers évènements nous ont inspiré de nouvelles perspectives. Sur cette base, Kélé a donc entrepris de changer le format de son projet.

petitpays5

petitpays4

Un nouveau format
Alors, le nouveau Kélé, c’est quoi ? Au delà d’un continent, ce sont des pays que nous voulons montrer. Kélé se lance donc sur un format plus créatif, plus ambitieux et plus focalisé sur des territoires. L’idée : engager un programme de plusieurs mois avec un pays Africain en particulier (puis un autre, puis un autre…), y mobiliser des artistes/artisans/designers et des entrepreneurs sociaux autour d’un processus créatif qui doit mener à la création de produits, de portraits, d’un documentaire, éventuellement d’un projet photo et/ou musical… Une somme d’éléments qui formera le « portrait positif et contemporain » du pays, et qui donnera lieu à un évènement de restitution sur place, puis délocalisé à Bordeaux. Et pourquoi pas ailleurs par la suite…

En réfléchissant à cette idée, on s’est dit aussi que ce modèle pouvait s’adapter à d’autres formes de territoire, pas forcément en Afrique, plus proche d’ici : des régions, des villes, des quartiers.
L’évolution de Kélé, elle se situe donc aussi là : de la « promotion territoriale positive », avec un volet Afrique, et un volet plus local.

Mission et objectifs
Voilà donc la mission de Kélé : renouveler l’image d’un territoire, méconnu ou peu connu, parfois à l’image stéréotypée voire négative. Le présenter à travers ses artistes – les premiers ambassadeurs de leur territoire à l’extérieur – mais aussi à travers des initiatives de changement portées par des entrepreneurs sociaux – à nos yeux les meilleurs vecteurs de messages positifs. Bref, montrer un territoire à travers ses richesses. Et faire ainsi ressortir sa « beauté nationale brute ».

petitpays1

A travers ce nouveau format, nos objectifs sont de construire des nouveaux ponts entre Bordeaux et l’Afrique, entre un quartier et un autre, une région et et une autre…etc, de faire travailler ensemble des publics bordelais et africains, de mettre en relation des entrepreneurs sociaux œuvrant dans un même domaine d’activité sur des territoires différents, de faire travailler ensemble des créatifs du territoire visé et d’autres extérieurs à celui-ci… Kélé souhaite ainsi contribuer, comme d’autres, à un changement de regard sur des territoires, en particulier sur le continent Africain.

Petit pays, je t’aime beaucoup
Ce nouveau format, nous le souhaitons inspiré par cette expression, « petit pays, je t’aime beaucoup », en référence à la chanson de Cesària Évora, une des chansons les plus connues du vaste répertoire de la chanteuse cap-verdienne. De la même manière qu’elle a placé sur la carte du monde son petit pays, le Cap-Vert, à travers sa musique, Kélé souhaite placer des pays et des territoires sur des cartes où ils n’apparaissent pas forcément.

Et sans plus attendre, Kélé démarre avec un premier territoire : le Mali, où nous partons tout l’été pour initier un programme qui, nous l’espérons, débouchera dans quelques mois sur un évènement qui vous présentera ce pays comme vous n’en avez jamais entendu parler !

D’ici là, stay tuned! #petitpaysjetaimebeaucoup