Wax On !

Rencontre avec Boubacar Doumbia

En 2015 s’est créé à Bordeaux l’Institut des Afriques (IdAf), une structure dont l’objectif est de fédérer toutes les initiatives qui émergent en Région Nouvelle Aquitaine autour du continent Africain. Un premier évènement d’envergure : la Semaine des Afriques, qui a eu lieu dernière semaine de Janvier 2016 et qui a vocation à se perpétuer. C’est l’occasion pour Kélé de faire venir à Bordeaux Boubacar Doumbia, designer textile et entrepreneur social Malien.

Au Mali, et plus précisément à Ségou, Boubacar Doumbia est le fondateur de l’Atelier Ndomo, un atelier de confection de tissus bogolans (« avec la terre » en bambara) et conservatoire des techniques de teinture naturelle. Le bogolan est une étoffe de tissu issue d’un savoir-faire traditionnel, confectionné au Ndomo avec du coton biologique et teint avec des couleurs issues de plantes, comme les feuilles et les écorces de n’galama ou encore l’indigo.

Mais au delà de cette vocation artisanale et artistique, le Ndomo est avant tout une entreprise sociale, qui a vocation a offrir une formation à des jeunes non scolarisés ou sans emploi, mais aussi des valeurs d’intégration en lien avec la société Malienne et le cercle familial.

Pour Kélé, la venue de Boubacar Doumbia permet donc de faire le lien. Avec La Ruche d’abord, où l’entrepreneur Malien est intervenu lors d’une conférence sur son modèle d’entrepreneuriat social. Un moment inspirant pour tous les entrepreneurs installés dans l’espace de coworking !
Avec La Philomathique aussi, le centre de formation qui héberge La Ruche, et où ont été organisé des ateliers d’initiation à la technique de teinture du bogolan qui ont remporté un gros succès.
Et bien sûr avec Kélé, les créations de l’Atelier Ndomo étant un bel exemple de design africain contemporain issu d’un savoir-faire traditionnel revisité. Quelques-unes de ces créations ont d’ailleurs par la suite été exposées un temps au Bac à Sable – Working Café.